La prise d’aspirine diminuerait les risques de mort prématurée de différents cancers. Pour arriver à cette conclusion présentée lors du meeting annuel de l’American Association for Cancer Research, le chercheur Yin Cao a combiné deux études (Nurses’ Health Study et Health Professionals Follow-Up Study) ayant analysé, sur une durée de 32 ans, l’état de santé de 130 000 personnes après la consommation d’aspirine. Résultats :

  • par rapport aux personnes n’ayant pas pris d’aspirine, le risque de mourir prématurément d’un cancer chez les consommateurs d’aspirine a chuté de 7% à 11%
  • les personnes ayant eu un cancer du colon ont vu le risque d’en mourir prématurément chuter de 30%
  • les femmes ayant eu un cancer du sein et les hommes un cancer de la prostate ont également vu chuter le risque de mort prématurée

Si les consommateurs d’un comprimé (325 mg) à 1,5 comprimé d’aspirine par semaine ont pu faire baisser leur risque de mourir prématurément d’un cancer, l’effet a été plus efficace chez les consommateurs hebdomadaires d’une dose comprise entre 2 et 7 comprimés.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?