(crédit photo: Giulia Bertoluzzi et Costanza Spocci)

Des ouvrières tunisiennes ont essayé de sauver l’usine de textile Mamotex.

Toute l’histoire commence à Chebba (dans le gouvernorat de Mahdia) quand Mohamed Driss, propriétaire de Mamotex, annonce la fermeture de son usine pour cause de faillite.

La réaction des ouvrières ne s’est pas fait attendre. En effet, elles ont réussi à obtenir un accord entre l’Etat, l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT) et le propriétaire, qui leur permettait l’autogestion de l’usine afin de la sauver.

Plus de 70 ouvrières ont donc essayé, tant bien que mal, de préserver  leur emploi et garantir un avenir.

Malheureusement, leur courage et persévérance n’ont pas payé car l’entreprise Sodrico leur a donné du fil à retorde et plus encore. En effet, étant fournisseur en tissus de Mamotex, l’entreprise Sodrico a refusé de continuer ses échanges avec l’usine qui a causé la fermeture inévitable de Mamotex

On ne peut que saluer le courage de ces femmes qui se sont battues et se battent encore pour faire vivre leurs familles et survivre face au fléau du chômage.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?