Selon une étude, Instagram et Snapchat nuisent à la santé mentale des jeunes

58

Instagram et Snapchat sont les pires réseaux sociaux en matière de bien-être. Pire : ils rendraient les jeunes personnes complexées et angoissées. Tel est le résultat d’une étude menée par la Royal Society for Public Health (RSPH) sur plus de 1479 personnes âgées de 14 à 24 ans. Un sondage dont le but est de mesurer l’impact de ces plateformes (YouTube, Instagram, Snapchat, Facebook et Twitter) sur leur état de santé mentale (anxiété, dépression, solitude, perception de son corps, intimidation, etc.). Si YouTube est arrivée en tête des plateformes ayant un impact positif sur la santé mentale des jeunes -suivie de Twitter et Facebook-, ce n’est pas le cas de Snapchat et Instagram, arrivées toutes deux en bas du classement.

« Il est intéressant de voir Instagram et Snapchat en dernière position […], les deux plateformes étant très centrées sur l’image. Il semble qu’elles développent chez les jeunes des complexes et de l’anxiété« , a expliqué Shirley Cramer, directrice générale de la RSPH.

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?