Votre chéri c’est le mec parfait et vous en êtes fière. Enfin…à un ou deux détails près. Si vous appréciez la démonstration de force si virile lorsqu’il ouvre un pot de confiture, vous êtes moins chaude quand vient le moment des ébats amoureux. Après d’innombrables espoirs déçus, vous commencez sérieusement à croire que votre mec est nul au lit et que votre vie est foutue. Mais avant de mettre un terme à votre relation, vous devriez lui révéler vos insatisfactions. Parce qu’après tout, les médiocres performances de votre chéri ont très certainement une explication logique.

 

Cas n° 1 : C’est nul parce qu’il est coincé

Il a mis 10 jours avant de vous donner son premier baiser, 22 pour retirer ses vêtements, 30 jours pour retirer son caleçon et 2 mois avant de vous toucher. Vous pensiez être enfin tombée sur un mec gentil qui vous respecte, jusqu’à ce qu’il vous pelote du bout des doigts. En quelques secondes à peine, le mythe s’effondre mais c’est déjà trop tard, vous l’aimez.

A vos heures perdues vous rêvez d’un peu plus de passion et de fougue, mais sa sensibilité vous empêche de lui en parler. Il manquerait plus qu’il pleure ! Alors en attendant, vous faite la planche et luttez pour rester éveillée.

Même si c’est tentant, l’agresser verbalement ne servira à rien et cela risquerait de le bloquer davantage. Alors pour lui montrer le droit chemin, utilisez votre sex appeal. Tenues affriolantes, positions langoureuses et discussions pimentées, montrez-lui que vous n’êtes pas faite en sucre mais que vous aimez le sexe décomplexé. En plus de laisser libre cours à vos pulsions, votre numéro de charme lui donnera un petit aperçu de ce que vous aimez et l’incitera à dépasser sa timidité en douceur.

Leila, 33 ans nous raconte : " Mon mec était tellement coincé avec les filles qu’il est resté puceau jusqu’à notre rencontre, lorsqu’il avait 26 ans. Autant dire que j’avais l’impression de faire l’amour avec un glaçon. Tous les blocages qui puissent exister, ils les avaient ! Après quelques mois j’ai décidé de prendre les choses en main et lui faire le grand jeu. Il a tellement aimé que depuis il est devenu complètement accro."

Cas n° 2 : C’est nul parce qu’il manque d’expérience

Votre homme est du genre très bon en théorie, mais devient une véritable catastrophe passé à la pratique. A force de réviser ses bases en regardant des films pornos, il a complètement oublié que les femmes sont aussi des êtres humains qui aiment la tendresse. Mais si ce n’était que ça…en plus de n’avoir aucune expérience, votre chéri est complètement à côté de la plaque. Lorsque vous avez envie de douceur, il y va comme une brute, et quand vous devenez sauvage, il se la joue chaton.

Malheureusement, il n’y a qu’une seule solution et c’est la communication ! Alors le sexe instinctif et sans blabla ce n’est pas pour tout de suite. Il va falloir parler pour indiquer et guider monsieur à coup de « j’aime quand tu fais ça » et « c’est mieux comme ça ».

 Pas facile lorsqu’on a quelques complexes, mais cette étape fastidieuse est plus que nécessaire pour faire que vos désirs deviennent enfin réalité.

Amel, 27 ans, nous raconte : " Quand je faisais l’amour avec mon ex, j’avais l’impression de concourir aux JO section gymnastique rythmique. Il me faisait faire des figures incroyables et avait la manie de changer de positions toutes les minutes, si bien que je me réveillais toujours courbaturée le lendemain. Un jour je me suis foulée la cheville pendant notre ébat, c’était trop. A bout de nerf et au summum de la frustration, je lui ai dit ses 4 vérités. Vous savez ce qu’il m’a répondu ? Qu’il trouvait nos relations sexuelles trop ennuyeuses. Ni une, ni deux, je l’ai quitté. "

Cas n° 3 : C’est nul parce qu’il n’a pas le sens du rythme

Vous rêviez d’un amant aussi sexy que Ryan Gosling mais pas de bol, vous avez obtenu un petit ami dont la sensualité se rapproche étrangement de celle de l’hippopotame en rut, et c’est peu dire. D’ailleurs lorsque votre amoureux passe à l’action c’est le chaos total, vous ne comprenez rien à ses mouvements et il vous est même arrivé d’avoir un fou rire en plein acte.

C’est certainement le problème le plus délicat à traiter puisqu’il touche un point ultra sensible chez l’homme : j’ai nommé, la virilité ! Effectivement, si vous dites à votre chéri qu’il ressemble à un mollusque attaché à son rocher lorsqu’il fait l’amour, il y a de quoi avoir l’orgueil blessé.

Alors pour remédier en douceur à cette absence de sensualité, mieux vaut se taire et laisser parler vos corps. Pour cela, mettez une musique en fond sonore et invitez-le à suivre le rythme. N’hésitez pas à le guider en plaçant vos mains sur ses hanches. S’il n’arrive toujours pas à suivre la cadence, faudra sérieusement penser à l’inscrire à des cours de danse ! En voilà un cadeau d’anniversaire très pratique !

Selima, 21 ans, nous raconte : " C’était le garçon de ma première fois. Il avait six ans de plus que moi alors je pensais qu’il serait un super coup. En plus il adorait se vanter de ses exploits, de ses nombreuses conquêtes. Et bien encore aujourd’hui je ne sais pas s’il me faisait l’amour très maladroitement, ou s’il s’entrainait à ramper façon entrainement de commando. Quoi qu’il en soit, je l’ai laissé faire et j’ai raconté ma mésaventure à toutes mes copines. Le pauvre, j’ai ruiné sa réputation pour plusieurs années ! C’est peut-être pour ça qu’il s’est engagé dans l’armée… "

Cas n° 4 : C’est nul …parce que c’est un con.

Bon, dire que c’est nul parce que c’est un con est un jugement de fille au bout du rouleau. En même temps faut nous comprendre : mettre tous nos espoirs dans un seul mec, se donner à fond et ne rien recevoir en retour…il y a de quoi s’énerver un petit peu.

En fait, le « con » peut se définir par son obsession pour son membre virile. Il lui voue un véritable culte, parle de lui à la 3ème personne et lui donne même un prénom. C’est bien simple, il serait plus juste de dire que monsieur est en couple avec son cher engin plutôt qu’avec vous. D’ailleurs pendant vos ébats sexuels vous avez plus l’impression de porter la chandelle, que de vraiment participer et prendre du plaisir.

Avant de les mettre tous deux à la porte, prenez le temps de vérifier que sous cette apparence de con ne se cache pas en fait un mec coincé qui n’ose pas. Il faut donc le mettre à l’aise pour laisser libre court à son imagination. S’il continue à ne penser qu’à lui et à son propre plaisir, mieux vaut s’en séparer tout de suite !

Salwa, 29 ans nous raconte : " Un mec avec qui j’ai eu une aventure, ne prenait jamais le temps de faire les préliminaires. Au début je pensais qu’il souhaitait peut-être attendre qu’on se connaisse mieux, mais après deux semaines j’ai compris qu’il n’irait jamais voir en bas. Alors une fois, j’ai essayé de baisser plus ou moins subtilement sa tête pour qu’il comprenne que je voulais des préliminaires. Ce couillon n’a pas voulu en me disant très naturellement que ce n’était pas son truc. Sans rien dire, je me suis rhabillée et je suis partie. Je ne l’ai plus jamais revu. "

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?