La prochaine date à retenir, après celle du premier jour du mois de ramadan, est bien celle de la fête des mères. Dimanche 28 mai, la plupart des mères aura droit aux plus belles démonstrations d’amour de leur progéniture. Si bien que certains cadeaux restent gravés dans la mémoire même des années plus tard. Nous avons posé la question pour savoir quel était leur plus beau souvenir pour cette date.

 

Une dédicace radiophonique : « L’année dernière, mon fils de 7 ans, a insisté pour que nous sortions acheter des croissants ensemble. Chemin faisant et dans la voiture, Malek me demande de me brancher sur RTCI pour écouter son émission préférée pour enfants ‘Salamalou Les Milous’. Il avait enregistré une dédicace spéciale fête des mères. Quand j’ai entendu sa voix et ses mots d’amour, j’ai eu les larmes aux yeux. Comment avait-il réussi à tout mettre en place ? J’ai vite compris qu’il y avait un complice derrière tout ça. » Amina, 35 ans.

La visite surprise: « Il n’y a rien de pire qu’un enfant unique qui part vivre à l’étranger. Evidemment, c’est tombé sur moi. Partie trop jeune, partie trop vite, Sonia a décidé de poursuivre des études dans le domaine des hydrocarbures au Texas. Elle avait à peine 18 ans. 4 ans plus tard, elle se mettait en couple et 7 ans après elle avait son premier enfant. Je suivais tout cela de loin. Mais cette année là, Sonia a imaginé les choses différemment. Première surprise : ma fille et ma petite fille débarquent dimanche matin, sonnent à la porte, croissants et bouquets de fleurs à la main. A peine remise de mes émotions, Sonia m’invite pour une semaine de vacances chez elle afin que je profite à fond de ma famille. Un cadeau que je n’oublierai jamais. » Lamia, 55 ans

En mode karaoké: « Je n’oublierai jamais ce dimanche 29 mai 2016 vers 9h30, lorsque mon mari et mon bout de chou d’à peine 2 ans sont entrés dans notre chambre à coucher, micro baladeur et PC dans les mains.  ”Happy birthday to you mamma, happy birthday to you mamma”, m’a chanté mon fils en confondant les deux fêtes. C’était le plus beau karaoké que j’ai jamais écouté, et ce malgré toutes les fausses notes émises par mon bébé d’amour. » Leila, 26 ans.

Perdue de vue: « Mon plus beau cadeau ? Je dirais sans hésitation le jour où ma fille m’a présenté une petite boite carrée avec dedans un numéro de téléphone. Lorsque j’ai composé le numéro, j’ai tout de suite reconnu la voix au bout du fil : celle de mon amie d’enfance que j’avais perdue de vue depuis au moins 15 ans. J’en parlais souvent à la maison, et ma fille a fini par faire une rechercher profonde avec toutes les infos données durant toutes ces dernières années. Nom, prénom, école et lycée, descriptif physique etc. C’est sur Facebook qu’elle l’a d’abord contacté. Azza était très contente de ce pas et attendait mon coup de fil avec impatience en cette journée des fêtes des mères. » Anissa, 48 ans

Le Master class rêvé: « Je n’oublierai jamais comment j’ai pu réaliser mon rêve d’enfance : suivre une formation en pâtisserie avec un des plus grands pâtissiers français : Christophe Michalak. Je devais partir à Paris pour une mission de travail d’une semaine. Mon fils s’est alors débrouillé pour me payer un atelier exclusif d’une durée de 3 heures avec le chef Himself. Le jour J j’y étais et je n’en croyais pas mes yeux : Michalak à quelques mètres préparant 4 desserts sur le thème du chocolat : le Fantastik Choco-Passion ou encore le Sablé Coco Caramel et Chocolat. Quel bonheur ! » Donia, 46 ans

La pause détente: « Je n’ai eu l’occasion de vivre qu’une seule fête en tant que maman jusque là. Et pour cause, mon bébé est né en janvier 2016. Au mois de mai dernier, j’étais d’ailleurs en plein burn out, fatiguée et débordée par tout ce que me prenait ce nouvel être dans ma vie comme temps et énergie. Mon mari a eu la merveilleuse idée de m’offrir un week-end détente dans un hôtel SPA avec la complicité de ma meilleure amie. J’en avais grandement besoin. » Lilia, 28 ans

ET SI VOUS METTIEZ VOTRE GRAIN DE SEL ?